Jumelles.pro

Jumelles, longue-vue, vision nocturne, lunettes de tir... Meilleurs prix et conseils d'un spécialiste

Ce qu'il ne faut PAS faire avec ses jumelles
Bien sûr, il y a la garantie du fabricant, bien sûr il y a le service après-vente… Mais l’idéal est quand même d’éviter les problèmes avec ses jumelles !
Toujours les mêmes problèmes

Les vendeurs spécialisés qui se préoccupent de leurs clients vous le diront : ce sont toujours les mêmes problèmes qui reviennent. Ils ne sont qu’exceptionnellement liés à des défauts d’origine, mais proviennent souvent d’un mauvais emploi. De ce fait, ils ne sont que très rarement pris en charge par la garantie. Mieux vaut donc être informé !

Problème n°1 : la double vue


Malgré leur revêtement caoutchouc, les jumelles sont très sensibles aux chocs et aux chutes. Evidemment les modèles de haut de haut de gamme y résistent mieux, mais cela reste le problème n°1. En cas de choc provoqué par une chute ou par des vibrations prolongées dans le coffre de la voiture par exemple, les prismes internes peuvent légèrement bouger. Le résultat est que l’on obtient « une double vue » : plus moyen de faire coïncider les images des deux yeux !
Si le problème est prononcé, les jumelles sont devenues inutilisables. S’il est léger, on ressent seulement une gêne, comme une mise au point imparfaite, mais cela peut provoquer de maux de tête à la longue.
Ce défaut de parallélisme, comme nous l’appelons, est réparable pour les modèles de haut de gamme, mais le coût peut dépasser 100 EUR. Pour un modèle économique, il n’y a plus rien à faire…
SOYEZ DONC TRES ATTENTIFS AUX CHOCS ET AUX CHUTES.

Problème n°2 : perte d’accessoires


Les jumelles sont maintenant fournies avec des capuchons d’oculaire et d’objectif contre la pluie et les poussières. Ces capuchons s’égarent facilement et, chez certains fabricants, il est compliqué d’en obtenir de nouveaux, même si c’est un accessoire peu coûteux.
Si vous les jugez inutiles, rangez-les et oubliez-les. Si vous les employez, le mieux est d’attacher votre capuchon anti-pluie à la lanière de cou et de solidariser vos capuchons d’objectifs au corps des jumelles avec un point de colle.

Problème n° 3 : œilletons défectueux


Les œilletons rigides réglables des jumelles modernes sont un élément de confort indéniable, notamment pour les porteurs de lunettes, mais ils sont relativement fragiles. En cas de choc, ils peuvent casser ou ils peuvent se bloquer si des poussières, des grains de sable, etc… s’introduisent dans leur mécanisme. Une réparation n’est envisageable que pour des jumelles de prix. Mieux vaut donc ÊTRE PRECAUTIONNEUX AVEC LES ŒILLETONS ET LES NETTOYER REGULIEREMENT pour éviter l’accumulation des poussières à l’intérieur.

Problème n°4 : lentilles griffées


Vous êtes soigneux et vous nettoyez régulièrement vos jumelles. Mais êtes-vous bien attentif à éliminer en soufflant toutes les poussières avant de frotter avec un chiffon ? C’est très important car les petites poussières de quartz (sable) sont plus dures que le verre et peuvent le rayer.
Il existe des nécessaires d’entretien qui contiennent tout ce qu’il faut pour bien entretenir vos jumelles et ils coûtent bien moins cher que le remplacement d’une lentille griffée.
LE PRINCIPE EST DONC SIMPLE : 1. SOUFFLER 2. FROTTER
En ce qui concerne les accidents, vous les limiterez en employant les capuchons de protection et l’étui de transport de vos jumelles.




Problème n°5 : de la buée à l’intérieur des jumelles


Si ce n’est pas un modèle étanche… ce n’est pas impossible. La buée disparaîtra après quelques heures si vous déposez vos jumelles dans un endroit chaud et sec.
Si c’est un modèle étanche, la garantie pourra intervenir, mais seulement si vos jumelles ne présentent aucune trace de choc. En effet, un choc peut provoquer une perte d’étanchéité au niveau des joints, et le fabricant refusera alors probablement d’appliquer la garantie.
Encore une fois, EVITEZ LES CHOCS, C’EST L’ENNEMI N°1 DES JUMELLES.

Problème n°6 : des corps étrangers dans les jumelles


Vous regardez dans vos jumelles « à l’envers » et vous observez des points noirs à l’intérieur. Cela n’a pas forcément d’influence sur l’usage normal des jumelles et il ne faut pas vous en inquiéter outre mesure. Il peut arriver qu’une petite poussière vienne se déposer sur un prisme, c’est sans importance. Mais si c’est une auréole pâle, c’est sans doute une colonie de champignons qui signale que vos jumelles ne sont plus étanches, et qui va lentement grandir. S’il n’y a pas eu de choc et que vos jumelles sont censées être étanches, une intervention sous garantie sera possible.
Si de « gros objets » bougent dans vos jumelles, c’est qu’il y a eu de la casse suite à un choc important. Des éclats de prismes, par exemple, voyagent. Pour des jumelles de haut de gamme, une réparation payante est envisageable mais elle coûtera plusieurs centaines d’euros.
Encore et toujours, EVITEZ LES CHOCS.
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage